Invisibilisation des femmes

Travail d’adaptation en bande dessinée avec Jessica Kohn de son article L’invisibilisation des femmes dans l’histoire de la bande dessinée.
“La faible présence actuelle des femmes parmi les professionnel.le.s de la bande dessinée est souvent expliquée par l’héritage presque uniquement masculin de ce médium. Pourtant, quand on dépouille les illustrés franco-belges des années 1950 et 1960, on constate que les auteures sont en fait déjà 7 % à exercer ce métier, certaines continuant d’ailleurs une carrière commencée dans les années 1930. L’histoire de la bande dessinée s’est donc construite en passant sous silence une population certes minoritaire, mais malgré tout active. Cet article cherche donc à retrouver le nom et retracer les carrières des auteures de bande dessinée de l’après-guerre, afin de comprendre un processus d’invisibilisation qui passe notamment par l’assignation à un style unique, celui de l’illustration pour enfants, et qui a rendu difficile l’émergence d’un réseau et d’un système de références véritablement féminin dans le monde de la bande dessinée franco-belge”
Réalisé ans le cadre du colloque Telling Science Drawing Science, TSDS (La science racontée et dessinée) organisé par l’association Stimuli et l’association La Brèche en Mai 2019.